AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Portrait: MORKH

Aller en bas 
AuteurMessage
MORKH 31833

avatar

Date d'inscription : 22/06/2016

MessageSujet: Portrait: MORKH   Mar 5 Juil - 22:07

31833 - MORKH



Je me rappelle ma première chauve souris... Ce n'était pas hier et je n'avais pas encore eu ma première mouche à cette époque. Un durak et un kastar de plusieurs mouches mes ainés étaient déjà dessus, je n'ai jamais bien compris ce qui c'est passé. J'ai ressenti le besoin de créer cet immense vortex de puissance embrasé que nous nommons communément le projo. En fait ce jour là, j'ai envoyé une magnifique escarbille qui crama la rétine du pauvre animal qui aveuglé s'explosa la gueule sur le sol... Mon premier fait d'arme.
La puissance du projo était en moi.
Peu de temps plus tard je rencontrai mes premiers compagnons, les defenseurs de l'hhhhaaaaa fuyons. Trollbond un tomawak de 10 mouches mon ainé m'appris à maitriser le feu sacré, puis je découvris le troll Esseyrel (très certainement le plus puissant des bourriwaks, il est toujours en activité). Et là ce fut la révélation, le projo c'est de la merde de gowap, rien ne vaut la massue.

Je grandis au sein de ce groupe, ma radicalisation vers la hallebarde commença vers mes 12 mouches. Beaucoup dire qu'il était déjà trop tard pour changer de "carrière" mais esseyrel sut me convaincre qu'il n'est jamais trop tard. Aujourd'hui encore je l'en remercie. C'est aussi à ce moment que je m'achetais ma première tanière, j'en fit don à la guilde pour les remercier de m'avoir accepter.

Ma guilde souffrit beaucoup des attaques de nos congénères, les VPC et autres trollonisateurs étaient nombreux à cette époque. Mal organisé la guilde c'est peu à peu éteinte.... De nouveau seul je réfléchis à quoi faire et conclu que je devais en savoir plus sur mes semblables cannibales. En effet, comme le disait mon papa rien de mieux que de se marier avec quelqu'un qui t'a déjà baisé, au moins tu sais où tu vas.

Durant 2 cycles j'ai tué massacré étrippé, je n'ai aucun regret, cette guilde de tueur voyant mon intérêt grandissant pour la sauvagerie m'offrit même la hallebarde que je porte encore aujourd'hui. Puis un jour je me sentis fatigué de faire du mal à mon prochain, ce fut aussi à cet instant que la guilde commença à partir en sucette. De cette période j'ai beaucoup appris sur moi même et sur les autres, finalement il n'y a pas de différence entre des trollonisateurs et des R&M, l'un tue son prochain pour le plaisir l'autre essaye de faire croire qu'il le fait par justice alors qu'en vérité ce ne sont que des tueurs refoulés. Ma conclusion, fout la paix aux trollos et bousille du R&M (c'est fun, c'est drôle et ça fait jaser).

Je restais seul un long moment, jusqu'à ce que je rencontre Kody, une toute petite trollinette qui arpentait le hall avec deux amis à elle. En très mauvaise posture, je la regardais ce débattre face à une créature du hall. Camouflé, je la regardais en me demandant combien de temps elle allait tenir le coup (ou plutôt les coups). Finalement sans trop savoir pourquoi, j'ai eu envi de l'aider, ni une ni deux je terrassais son ennemi. C'est là que ces deux amis me prenant pour un "vilain" (je ne les blame pas vu mes events de l'époque) en arrivant à toute jambe tentèrent de me faire fuir. J'avais plus de mouche que ces trois pauvres diables rassemblés mais j'ai bien failli mourir (de rire). Pendant que j'arrachais Kortex de mon genou, Kody leur expliqua ce qui venait de se passer. Nous décidâmes d'être copain.

Tout les 4 nous avons parcouru un bout du hall, c'est aussi à cette époque que je me suis mis à haïr les gowaps. Ma haine du gowap nous obligea à nous séparer afin qu'ils ne subissent pas les représailles des propriétaires. Nous avons quand même marché ensemble pendant plus d'un cycle.

Ensuite j'appris à me calmer, je chassais seul ou avec des petits groupes de passages. Je rencontrais Dahibul et devint mineur, grave erreur de ma part. Leur conception du hall était très différente de la mienne et c'est faché que nous nous sommes quitté.

Je fuis le plus loin possible, m'établissant aux antipodes de patateland... Près de chez vous/nous. Durant deux cycles je chassais seul ou avec des petits groupes d'amis (c'est que j'en ai vu du monde dans le hall)....

Maintenant, je suis un WHOG et ce pour la vie. Pourquoi me demanderez vous? La réponse est simple, il suffit de crier "C'EST MOI QUI AI LA PLUS GROSSE" pour que la joyeuse bande vienne ce maraver la tronche à mes pieds pour comparer la taille de leur engin en s'engueulant et en s'étrippant (c'est ça le hall d'après moi Very Happy )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Portrait: MORKH
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» OSCAR WILDE : Le portrait de D.G., pièces, adaptations, citations...
» Stage photo studio (portrait et photo de mode)
» Portrait pendant ganesh
» portrait de coluche
» Portrait d'mon amie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHOG TROLL :: le Kromservatoire :: Les mémoires de Vorak-
Sauter vers: